L’histoire du Snowboard

Aux commencements

Si l’invention du véritable snowboard est postérieure à celle du surf et du skateboard, des indices laissent à penser que ses prémisses sont plus anciennes. Des peintures norvégiennes antérieures au XXème siècle attestent que des planches de bois glissant sur la neige étaient utilisées comme un véritable mode de transport. Dans les années 1920, des jeunes commencent à dévaler les pentes enneigées sur des planches recourbées issues de futs en bois.

1929-1979 : les prototypes se multiplientDimitrije Milovich

En 1929, un dénommé Jack Burchett réalise un curieux prototype qui ne porte pas encore le nom de snowboard : l’inventeur découpe une planche de contre-plaqué et essaye de créer des fixations avec des cordes à linge et des rênes de cheval ! En 1965, en voyant sa fille faire de la luge debout, Sherman Poppen a l’idée d’attacher deux skis et de les diriger avec une corde attachée à l’extrémité de son nouvel engin. Baptisée snurfer, cette planche singulière rencontre un certain succès avec 1 million d’exemplaires vendus ! L’invention de Poppen est améliorée en 1970 par Dimitrije Milovich, qui décide d’y ajouter des carres en métal pour une meilleure accroche sur la neige.

Si ce snowboard expérimental adhère mieux à la neige, encore faut-il que les pieds restent sur la surface de la planche ! En 1973, des concepteurs s’attaquent à ce problème, en collant sur cette surface des couches de gravier ou de verre. Par la suite, l’équilibre va être assuré par l’ajout de lanières en nylon fixées sur les pieds.

Jake Burton Carpenter.jpgJake Burton Carpenter

En 1979, Jake Burton Carpenter fait sensation lors d’une compétition de snurfer en concourant avec une planche équipée d’un véritable système de fixations. S’il est difficile de savoir qui est l’inventeur du snowboard moderne, reste que le travail accompli par Burton a largement participé à développer ce nouveau sport de glisse.

Burton snowboards : lobbying et industrialisation

Créée en 1977, l’entreprise de Jake Burton a en effet eu un rôle majeur dans l’acceptation et la diffusion du snowboard. Implantée dans le Vermont, à proximité des stations de ski des Green Mountains, la société est la première à se lancer véritablement dans la production de snowboards. En parallèle, son dirigeant multiplie les efforts pour que ce nouveau mode de glisse trouve sa place. Ses fréquentes rencontres avec des responsables de stations de ski permettent aux snowboardeurs d’accéder à quelques pistes.

Toujours populaire et perçue comme avant-gardiste, Burton Snowboards a sans conteste initié un mouvement d’ampleur pour ce sport. Néanmoins, il faut attendre le début des années 1980 pour que les premières compétitions soient organisées et que des stars de la discipline émergent.

Première course, premiers tricks et médiatisation

La première compétition internationale de snowboard se déroule dans le Vermont en 1980. Il n’est alors pas question de figures, ni même de virages, puisque les concurrents s’affrontent sur une pente gelée et raide pour une course de vitesse !

Le freestyle arrive un an après grâce aux planches de Terry Kildwell et Tom Sims. Accompagnés par le skateboardeur Steve Caballero, ils tentent avec réussite d’importer les tricks du skateboard sur la neige de Lake Tahoe.

L’histoire du snowboard avance également de l’autre côté de l’Atlantique, où les premiers Français se convertissent. Arrivé en 1978 dans les Pyrénées grâce à l’initiative du surfer basque Marc Saran, le snowboard fait une irruption médiatique remarquée grâce Régis Rolland. Avec quelques amis, ce snowboardeur tourne à partir de 1984 une série de comédies baptisée Apocalypse Snow. Les scénarios burlesques et les belles images de glisse tournées dans la station des Arcs trouvent rapidement leur public parmi les premiers pratiquants français

.007 snow2.jpg

 

Il reste toutefois à convaincre le grand public, à une époque où le snowboard n’a pas encore bonne presse dans toutes les stations de ski. Un coup de pouce vient de l’agent 007 : en 1985, dans, James Bond sème des méchants à l’aide d’un snowboard ! Pour cette épique descente, l’acteur Roger Moore est doublé par le snowboardeur Tom Sims. A la fin des années 1980 apparaît aussi la première super star du snowboard, Craig Kelly. L’Américain va s’illustrer dans des compétitions de pipe avant de s’orienter vers le freeride.

007 snow.jpg

 

Démocratisation et reconnaissance

Alors que moins de 10 % des stations de sports d’hiver des États-Unis accueillaient les snowboardeurs en 1985, la quasi-totalité leur ouvrent finalement leur porte à l’orée des années 90 ! Fascinées par les champions émergents comme Damian Sanders, les jeunes générations plébiscitent ce sport. La popularité grandissante du snowboard est bien aidée par la vague du crossover, qui encourage certains surfeurs et skateboardeurs à reproduire leurs sensations sur le plus de terrains possible.

En 1992, le monde du snowboard apprend à connaître un jeune Norvégien du nom de Terje Haakonsen. Ce prodige, qui a raflé de nombreuses médailles en half-pipe, détient le record du monde de hauteur en quarter-pipe, avec un saut de près de 10 m !

Passé en une dizaine d’années de pratique confidentielle à véritable effet de mode, il ne manque plus au snowboard que la reconnaissance institutionnelle.

C’est chose faite en 1994, lorsque la discipline est déclarée sport olympique. Cette nouveauté ne fait pas que des heureux : Terje Haakonsen, pas convaincu par les valeurs de l’olympisme, boycotte les JO de Nagano en 1998. La France ressort gagnante de ces Jeux, notamment avec la snowbordeuse Karine Ruby qui remporte l’épreuve du géant.

Un sport tourné vers l’innovation

Désormais totalement accepté dans les stations de sport d’hiver, le snowboard est loin de la confidentialité des années 80. Un chiffre pour exprimer ce nouvel engouement : en 2008, les ventes de planches représentent 22 % du chiffre d’affaires mondial des articles de sport d’hiver !

Alors qu’on comptait des centaines de fabricants de snowboards au milieu des années 1990, seulement quelques dizaines survivent après l’an 2000. L’arrivée sur le marché des grosses marques de ski a causé maintes difficultés aux petits ateliers indépendants. La concurrence est d’autant plus rude que le snowboard évolue sans cesse ! L’apparition des cambres inversées puis multiples, les shapes inspirés des planches de surf ou encore le splitboard, qui renoue de manière ironique avec le snurfer, sont quelques-unes des dernières tendances appréciées des snowboardeurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :